• TOP
  • 人 Gens

番組紹介 Présentation de l’émission

人 Gens

第23回文化庁メディア芸術祭受賞作品展

  • France Icon
  • Francais

Les œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

  • Le créateur Ôtaki Atsushi

 

Créé par l'Agence des Affaires Culturelles (Ministère de l'Éducation), le Japan Media Arts Festival est un festival des arts des médias qui a lieu une fois par an. Divisé en quatre catégories (art, divertissement, animation et manga), il accueille des oeuvres du monde entier, qui seront évaluées par un jury sur leur sens artistique et leur inventivité. Pour cette 23e édition, 3566 candidats de 107 pays différents ont présenté leurs créations, et 37 d'entre eux ont été primés... et certains se sont vraiment démarqués. En effet, l'un d'entre eux est un jeu qui permet de manipuler des figurines de sumôs en papier... avec la voix ! Version moderne du kamizumô, un jeu de combat de petits sumôs en papier, il s'agit du « Ton-ton voice-zûmô ». Il permet en outre aux personnes âgées d'exercer leur voix. Son créateur a 34 ans et il est créateur dans une grande agence de publicité : Ôtaki Atsushi. Pourquoi son jeu a-t-il primé au festival ? Et pourquoi l'a-t-il créé ? Découvrons les secrets du « Ton-ton voice-zumô ».

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 1 :

Ôtaki Atsushi, créateur du Ton ton voice-zumô

Le jeu remporte le prix de la première participation au 23e Japan Media Arts Festival. Son créateur, Ôtaki Atsushi, travaille dans une agence de publicité, mais appartient aussi à l'association Yuru Sports, qui a pour but d'inventer de nouveaux sports.

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts FestivalLes œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 2 :

Yuru Sports

Leur objectif : « plus personne ne doit être nul en sport ». Ce groupe cherche donc à inventer des sports qui peuvent être pratiqués sans aucune considération d'âge ou de genre.

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 3 :

Pourquoi inventer le Ton-ton voice-zumô ?

C'est en visitant un hospice qu'Ôtaki Atsushi a eu une idée. Avec l'âge, le corps et la voix s'affaiblissent. On a donc besoin de rééduquer les fonctions amoindries. En observant les patients de l'hospice, il remarque que la rééducation la plus compliquée est celle de la gorge. L'affaiblissement des muscles de la gorge et donc de la voix peut entraîner des difficultés à avaler et avoir un impact important sur la santé. Pourtant, certaines personnes âgées refusent totalement les exercices de rééducation. Ôtaki s'est donc demandé ce qu'on pouvait faire pour rendre la rééducation plus attractive.

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 4 :

À la recherche d'idées

Tout d'abord, Ôtaki s'est intéressé à ce que les patients de l'hospice aiment. Leurs réponses : le combat de sumôs, voir leurs petits-enfants. Notre inventeur pense donc à un jeu qui leur permettrait de jouer avec eux tout en faisant leur rééducation.

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 5 :

En route pour l'invention

En tout, la création du jeu a pris 5 ans à l'équipe de développement. Il leur a fallu inventer un système qui transforme la voix en vibrations. Et c'est à Ôtaki que l'on doit cette trouvaille ! En effet, étant petit, il avait l'habitude de dessiner, de bricoler. Amateur de mathématiques, il a fait des études d'ingénieur... inutile de dire que tout cela a servi lors du développement du Ton-ton voice-zumô !

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts FestivalLes œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 6 :

Le respect qu'il a pour sa mère

Il a donc créé ce jeu en cherchant un moyen amusant de rééduquer les muscles de la gorge... Mais il y a également une autre raison. Avec son frère jumeau, il s'est souvent rendu sur le lieu de travail de sa mère aide-soignante. Il en a tiré une grande admiration pour elle et sa passion pour son travail, ainsi qu'un grand intérêt pour le domaine de la santé. Son frère Ryôji est aujoud'hui kinésithérapeute... et il est aussi impliqué dans l'invention du jeu ! En effet, les deux frères qui depuis leur enfance voulaient aider leur mère dans son travail ont collaboré pour donner naissance au « Ton-ton voice-zumô ». Aujourd'hui, la version compacte du jeu est utilisée dans l'hospice où travaille leur mère Noriko.

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 7 :

Shinkawa Yua s'essaie au Ton-ton voice-zumô !

Assistez au duel entre l'inventeur Ôtaki Atsushi et notre guide Esprit Japon !

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts FestivalLes œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

Point "Esprit" à ne pas manquer 8 :

Exposition des œuvres primées au 23e Japan Media Arts Festival

  • Ouverte du 19 au 27 septembre 2020, de 10 h à 17 h
  • Nihon kagaku Miraikan (Odaiba, Tôkyô)
  • Entrée gratuite (sur réservation)

 

 

Les œuvres du 23e Japan Media Arts FestivalLes œuvres du 23e Japan Media Arts Festival

 

NEXT

Les termes de Hoshinoya Karuizawa

 

Les termes de Hoshinoya Karuizawa

 

Contact

* Japan Media Arts Festival

* « Ton-ton voice-zumô », Yuru Sports

 

アーカイブ

page top